Habitat International Coalition
Réseau global pour le droit à l'habitat et la justice sociale
 
G-20: Nous avons besoin d’un “New deal vert”
Bookmark and Share
Source: HIC
14-11-2008

Communiqué de presse : Pour construire aujourd’hui un pacte social global pour un habitat équitable et durable!

G-20: Nous avons besoin d’un “New deal vert”

Pour construire aujourd’hui un pacte social global pour un habitat équitable et durable!

Face à la crise globale de la finance et du logement, les alliances internationales pour le droit au logement appellent à un changement essentiel de l’architecture financière globale et du financement du logement.

Depuis des années, les associations d’habitants et les réseaux pour le droit au logement ont critiqué la spéculation immobilière galopante, l’obsession de la propriété privée, la privatisation des biens publics et la suppression de la régulation des marchés touchant le logement et les ressources qui y sont liées. Ces comportements, idéologiquement orientés ont gonflé les coûts du logement et supprimé la production et la gestion sociale et communautaire du logement. En même temps, les institutions financières internationales ont favorisé ces distorsions, en conditionnant l’aide aux pays en voie de développement à leur alignement sur le modèle néolibéral et à l’accord de mégaprojets, ce qui a renforcé la pauvreté de millions de personnes vulnérables dans le monde entier.

Maintenant que ces distorsions ont mené à la crise financière que connait le monde aujourd’hui, les réseaux pour le droit au logement invitent le G20 à construire un programme coordonné pour le financement de l’habitat durable. D’autant plus que l’impact social des pertes des banques sur le coût des programmes publics de logement, le développement urbain social et l’aide au développement risquent de renforcer la crise du logement et de l’habitat. Le nouveau programme de redressement devrait contribuer à la mise en place de solutions pour les habitants menacés de saisies, d’expulsions, de dépossessions et destruction du logement et de la terre.. Un tel programme international reposerait sur une conception internationale, déjà bien développée, des normes pour le droit au logement comme outil essentiel d’amélioration des conditions de vie d’au moins 1 milliard d’habitants des bidonvilles et d’autres groupes de communautés urbaines et rurales.

Dans tous les pays, le programme [Bretton Woods II] devrait soutenir la construction et la rénovation de maisons et de logements de résidence à travers de partenariats public/public, public/privé, privé/populaire ou public/populaire, mais avec un contrôle local. Il devrait encourager un modèle soutenable de production et de consommation à partir de ressources locales renouvelables, renforçant la souveraineté alimentaire, y compris l’agriculture urbaine, et réduisant les besoins en transport. Les pays industrialisés et les marchés émergents devraient trouver des solutions de logement et de renouvellement de logement en réduisant leur consommation d’espace et d’énergies fossiles.

Tout nouveau cadre financier doit coïncider avec un cadre idéologique amélioré, moins vorace et qui respecte et soutient les capacités des gens et des communautés ainsi que l’environnement. C’est l’heure de vérité, et non de l’idéologie actuelle qui défend l’acquisition, l’intérêt privé et «la croissance» plutôt qu’une distribution équitable.

Accompagné de mesures publiques et d’une régulation des flux de capitaux et de la spéculation financière, un tel «Pacte global pour le financement du logement et de l’habitat» contribuerait à la solution à la crise globale du logement, corrigerait le développement mal orienté de l’économie mondiale et de la gouvernance globale depuis les années 70 et réduirait la spéculation financière. Les investissements des programmes devraient être dirigés vers les activités requises, dans chacun des pays, pour créer de l’emploi et améliorer les revenus au niveau local. Cela stabiliserait les économies mondiales et domestiques en situation de crise et ouvrirait une nouvelle voie de développement en accord avec les droits de l’homme et une croissance qui aurait des bénéfices sociaux.

Dans ce contexte, nous appelons les leaders du G20 à reconnaître que le développement du logement et de l’infrastructure locale, tout comme une participation citoyenne efficace, ont un rôle à jouer dans un«New Deal vert».

Habitat International Coalition (HIC)

14 novembre 2008

Pour plus d’informations, voyez le texte complet de l’appel et les organisations signataires ici


 
Tags
• Appel à l'action urgente   • Défense/Rapporteur spécial de l'ONU sur le droit au logement adéquat   • Droit au logement et à la terre/Droit au logement adéquat   
 
 


Habitat International Coalition
General Secretariat
 
<%=misereor_%>